www.ornitho79.org

Pratique de l’observation

 

L'observation sur le terrain permet d'étudier le comportement des oiseaux sauvages, de suivre les nichées, d'assister aux migrations. Ainsi, il nous est possible de satisfaire une curiosité naturelle et de jeter un regard différent sur notre environnement.

 

A noter que l'on ne pourra trouver certaines espèces que dans des habitats bien spécifiques (roselières, étangs et rivières, bois, plaines, etc ...).

 

 

Quelques règles élémentaires qu'il faut rappeler à tout amateur, passionné ou ornithologue averti :

 

 

Il ne faut jamais perdre de vue que toutes les espèces sont sensibles au dérangement durant la période de reproduction.


Dans notre région, les sites naturels sont soumis à une forte pression humaine, qu'elle soit, notamment, agricole ou touristique. D'une manière générale, il convient de rester systématiquement attentif au comportement des oiseaux : une position d'alerte (ex : l'oiseau s'immobilise, se tapit, dresse le cou, ... ) donne à l'observateur (devenu alors « un intrus ») le signal impératif d'un arrêt et d'un recul.

 

Toute alarme sonore, comportement de diversion (simulation de blessure, envol bruyant, ...) ou fuite, est le signe que l'observateur a dépassé la limite tolérée par l'oiseau et met donc la reproduction en péril.

 

Les bons vieux principes sont toujours à rappeler :

 

S'habiller de vêtements sombres, avancer doucement, sans gestes brusques et par étapes, rester toujours attentif à la réaction des oiseaux. Et dans le doute, toujours préférer le repli.

 

Toutes les formes d'observation sont positives, tant que les oiseaux ne sont pas dérangés, que l'environnement est préservé et que les droits des propriétaires et des autres usagers de la nature sont respectés.

 

 

Une bonne paire de jumelles :

 

 

Une bonne paire de jumelles constitue l'outil de base de l'observateur débutant. Une longue-vue permettra à une personne un peu plus chevronnée d'observer les oiseaux à plus grande distance.

 

Les deux principales caractéristiques d'une paire de jumelles sont le grossissement et le diamètre des lentilles. Ces caractéristiques sont facilement identifiables grâce aux deux chiffres se retrouvant sur la monture (par exemple : 8 X 40).

 

Le premier numéro indique le grossissement. Donc, si le premier chiffre est un 8, ces jumelles offrent un grossissement de 8 fois. Cela signifie donc qu'un oiseau qui se situe à 40 mètres de nous semblera à 5 mètres avec les jumelles. La plupart des modèles sur le marché ont un grossissement de 8X ou 10X. Les jumelles zoom sont à proscrire.

 

Le deuxième chiffre indique le diamètre de chaque lentille en millimètres. Plus le diamètre est élevé, plus les jumelles seront lumineuses. Cependant, elles seront aussi plus volumineuses. Avoir une bonne luminosité permet d'obtenir une image plus claire, mais une augmentation du volume engendre un poids plus élevé.

 

Il existe deux formats de jumelles, les compactes et les normales.

 

Les jumelles de format compact possèdent généralement des lentilles ayant un diamètre de 25 millimètres ou moins, alors que les jumelles de format standard possèdent des lentilles pouvant atteindre 50 millimètres de diamètre.

 

Le format de 8x42 constitue un bon compromis entre performance, poids, netteté et prix.

 

 

Prendre des notes :

 

 

Il est recommandé d'apporter un crayon et un carnet pour noter les observations.

 

 

Quelles informations noter ?

 

  • La date
  • L'espèce
  • Le nombre d'individus (et, si cela s'avère possible : le sexe, l'âge, l'indice de reproduction)
  • Le lieu (commune et/ou lieu-dit)
  • Le milieu (habitat urbain, parc, bois, plaine, présence de haies, ...)
  • Dans les remarques, on peut également noter la taille, les caractéristiques et les comportements d'une espèce et même faire un croquis si l'on est incapable de l'identifier. Ce croquis, indiquant les principales caractéristiques de l'oiseau, permettra de consulter plus tard un guide d'identification pour prendre le temps de bien identifier l'oiseau.

 

 

Dès votre retour chez vous, n'oubliez pas de transmettre vos observations sur le site : www.nature79.org.